4 conseils pour une installation réussie

1- Anticipez !

N’attendez pas le dernier moment pour choisir votre installation. Etudiez toutes les offres du marché et faites le bon choix pour VOUS : assurez-vous que votre lieu d’installation est en adéquation avec vos projets familiaux et professionnels de long terme. Votre conjoint(e) doit s’y sentir bien et être en capacité d’exercer son métier ou de développer une activité personnelle ou professionnelle qui lui convienne.

2- Rencontrez !

… vos futurs confrères, le président de la CME et le directeur de l’établissement. Un nouveau médecin doit, en théorie, avoir l’agrément de la CME pour commencer son activité. S’installer veut dire intégrer une organisation qui existe déjà, qui a ses règles et ses réseaux et qu’il convient donc de s’approprier. Il est aussi utile de les rencontrer pour comprendre le rôle social et sanitaire de l’établissement sur le territoire concerné.

Et s’installer veut aussi dire monter son entreprise. Vous devrez vous faire connaître, tisser votre toile, constituer vos réseaux et préparer votre mode de fonctionnement avec vos correspondants.

Rassurez-vous ! Les autres praticiens, le Directeur de l’établissement et le Président de CME vous accompagneront dans cette étape.

3- Informez-vous !

Des acteurs locaux tels que le Conseil de l’Ordre des Médecins, l’URPS ou la FMC locale sauront vous apporter des conseils pour réussir au mieux votre intégration sur un territoire donné.

Des cabinets de conseil et experts-comptables pourront vous orienter sur le type de structure juridique et fiscale à adopter en fonction de votre projet et activité.

Vous y verrez plus clair si vous vous posez des questions telles que :

  • De quels outils et logiciels informatiques me doter pour ouvrir mon cabinet ?
  • Quelles charges devrai-je payer si j’ouvre mon cabinet ?
  • Que choisir entre secteur 1 et secteur 2 ?
  • Comment choisir le montant de ma consultation si je suis en secteur 2 ?

4- Découvrez !

Il existe des dispositifs pour découvrir l’exercice en secteur privé, et notamment :

  • Le contrat d’assistant
  • Le contrat de remplacement

Profitez-en pour vous faire votre propre avis, rencontrer les équipes médicales, découvrir le fonctionnement des établissements…

Si vous avez ciblé un établissement en particulier, prenez contact avec le Directeur de cet établissement.