La situation médicale en France

La densité de médecins

La France compte 214.000 médecins en activité. La densité pur 100.00 habitats était de 327 en 2006, elle sera 277 en 2019 et 292 en 2030. Le nombre de médecins n’a jamais été aussi élevé (avec une croissance de près de 30 % depuis 20 ans) alors que les inégalités régionales d’installation des professionnels de santé demeurent particulièrement importantes (la densité médicale varie de 1 à 4 selon les départements).

La densité la plus élevée se trouve en Île-de-France suivie des régions méridionales. À l’opposé, les départements d’outre-mer (DOM) ont la densité la plus faible derrière la Picardie, dernière en métropole [*].

[*] Données brutes : écart de 1 à 3,1 entre le Pas-de-Calais et les Alpes-Maritimes (162,9 médecins pour 100 000 habitants) ; écart de 1 à 3,1 entre l’Eure (118 médecins pour 100 000 habitants aujourd’hui) et Paris (367,3).

La démographie médicale enregistre une décroissance en raison du double effet de la diminution du numerus clausus dans les années 90 et de l’augmentation du nombre de médecins partant en retraite.
Cette nouvelle tendance aggrave ces disparités géographiques et de générer des difficultés d’accès aux soins dans certaines zones déjà particulièrement fragiles.

Cependant, la moyenne française dépasse toujours celle des pays de l’OCDE qui s’établit à environ 262 médecins pour 100.000 habitants.

Rapport DREES « Quelles perspectives pour la démographie médicales ? »

Densité de médecins par rapport à la moyenne nationale en 2006, 2019 et 2030

situation medicale en france